Le master

Le Master Géographie, Aménagement, Environnement et Développement (GAED) est un master en géographie accordant une grande importance aux enjeux du développement local et aux questions sociales et environnementales.

Au sein de ce Master, le parcours “Territoires, Villes et Santé” (TVS) est co-accrédité par les universités Paris Nanterre (UPN) et Paris Est Créteil (UPEC).

 UPEC_rvb

Le parcours TVS a reçu en 2016 le prix PEPS « Passion Enseignement et Pédagogie dans le Supérieur » dans la catégorie “Innovation Pédagogique” (article ici)

Comprendre les enjeux de la formation avec le film documentaire « la santé dans la ville » réalisé par Zoé Vaillant et l’équipe pédagogique du parcours.

Le parcours TVS est adossé aux laboratoires de recherche Ladyss (UMR CNRS 7533) et Lab’Urba (EA 3482).

LabUrba_Ladyss

Il est rattaché aux écoles doctorales “Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent” (UPOND) et “Ville, Transports et Territoires” (Université Paris Est – UPE).

Sur le site de l’Université Paris Nanterre (UPN) / Sur le site de l’Université Paris Est Créteil (UPEC)

  • Formation initiale ou continue ?

Le parcours de Master TERRITOIRES, VILLES ET SANTE (TVS) est ouvert en formation initiale et en formation continue.

Ce parcours forme des spécialistes de l’analyse des liens entre l’organisation d’un territoire et la distribution des faits de santé caractérisant chaque société :
– états de santé et leurs déterminants
– structuration et fonctionnement de l’offre de soins.

  • Former comment ?

Grâce aux différents enseignements dispensés, les étudiants sont en mesure de

– mieux cerner les déterminants des inégalités sociales et territoriales de santé à différents niveaux (international, national, inter-urbain ou intra-urbain par exemple)

– mieux comprendre les relations entre les dynamiques environnementales et les changements sanitaires

– mieux participer à l’aménagement et à la gestion des territoires, à la planification urbaine en intégrant des dimensions sanitaires trop souvent délaissées.

  • Former qui à quoi ?

Le master forme des experts et des chercheurs travaillant dans les pays du nord et du sud capables d’éclairer la décision publique par

– une analyse de l’organisation des territoires en lien avec la santé : inégalités d’accès et de recours aux soins préventifs et curatifs, offre et activité du système de soins, états de santé de la population

– des diagnostics locaux de santé pour cibler populations, espaces et thématiques pour des programmes d’action et évaluer l’impact de ces programmes

– une ingénierie de veille, d’observation des mutations des territoires, de la santé et du social (traitement d’informations variées, cartographie, SIG, données de santé…)

L’obtention du master 2 permet également de poursuivre ses études dans le cadre d’une thèse. La différence entre ces deux orientations se fait par le choix des stages du second semestre (surtout en M2).