Séminaire « VILLES, SANTE, AIDE A LA DECISION » – vendredi 5 octobre 2018 – Nanterre

Temps fort de la formation TVS, le séminaire « Villes, Santé, aide à la décision » aura lieu cette année le vendredi 5 octobre de 10h15 à 13h30  (bâtiment G  614b).

Cette demie-journée est co-organisée avec l’association ‘Elus, Santé Publique et Territoires’ et permet aux étudiants de M2 de présenter leurs travaux de recherche issus de leur stage de second semestre auprès d’institutions et de collectivités territoriales travaillant dans le champ de la santé.

Programme

Lien pour l’inscription

Journée Internationale du Droit des Femmes & Projet Tutoré

A l’occasion de la journée internationale du droit des femmes et à l’initiative de Mme Edith Messina présidente de l’association Espaces Santé Solidarités Loisirs (ESSL), les étudiants* du master TVS ont présenté les résultats de leur diagnostic territorial sur l’accès au dépistage du cancer du col de l’utérus à Alfortville.
La soirée d’échanges a été organisée le vendredi 9 mars 2018 à 19h30 au Pôle Culturel d’Alfortville où étaient présents des acteurs et élus de la ville, des représentants d’associations et des habitants soit environ une soixantaine de personnes.

L’expérience fut enrichissante pour les étudiants qui espèrent ainsi avoir contribué à une meilleure connaissance du dépistage du cancer du col de l’utérus.

* Elie Gigaud, AKKUS Esen, RIOULT Romain, SYLLA Gaoussou

Un article en ligne sur le projet pédagogique de l’équipe enseignante!

Nous sommes heureux de vous annoncer la publication d’un article qui reprend le projet pédagogique du master TVS  autour du projet tutoré.

Projet tutoré et plateforme « géodépistage » en géographie de la santé. Pourquoi ? Comment ? Pour qui ?
Zoe Vaillant, Myriam Baron, Stéphane Rican, Audrey Bochaton et Hélène Charreire

Carnets de géographes [En ligne], 10 | 2017, numéro thématique “Pour une réflexion collective sur l’enseignement de la géographie à l’Université“, dirigé par Jean Gardin, Marie Morelle et Fabrice Ripoll

Restitution finale des travaux des étudiants de M1 & M2 : une réussite!

Bravo à tous les étudiants de M1 & M2 de la promotion 2017-2018 pour leurs travaux et leurs présentations orales qui concluent avec brio et un large public leur 1er semestre. C’était le mardi 6 février 2018 à l’université Paris-Est Créteil.

Retrouver les diaporamas ici

Témoignages des anciens : Marianne VIOT, responsable évaluation et retour d’expérience, Médecins sans frontières, Paris

Marianne VIOT

Promotion 2003/2004
Responsable évaluation et retour d’expérience, Médecins sans frontières (MSF-France), Paris

« J’ai toujours voulu travailler pour des organisations internationales ou des ONG! Je choisis la géographie à l‘université de Nanterre comme porte d’entrée ; et je m’oriente définitivement en géographie de la santé suite à deux expériences de terrain sur le recours aux soins au Bangladesh (santé reproductive, handicap). C’est là que je saisis mon intérêt de lier systématiquement la production de connaissances (sur un terrain, une question, une population donnée) et l’action menée par des professionnels de santé, des organisations internationales ou encore des services publics. Cet intérêt pour la recherche et l’action ne me quitte plus.

Après plusieurs années d’expérience de terrain en Asie, je suis recrutée en 2010 par Médecins sans frontières (MSF-France) avec une double casquette de coordinatrice de projets médico-opérationnels et de géographe de la santé. C’est une première pour l’organisation, plutôt habituée de travailler avec des épidémiologistes et plus sporadiquement des anthropologues-médicaux. Pendant deux années, je réalise des missions de recherche et d’évaluation (Mali, Guinée, RDC, etc) toujours en lien avec les équipes de terrain, des épidémiologistes et des partenaires locaux.

Fin 2012, je rejoins l’équipe des géographes de la santé de l’université de Nanterre. En tant que chargée de recherche pour le projet DéCLIC (Réduire les Inégalités d’accès au Dépistage des Cancers au niveau Local: le partenariat chercheurs-décideurs-acteurs comme levier d’action), je me confronte en théorie et en pratique aux enjeux de la production de connaissances pour l’action et la décision en m’appuyant sur les projets tutorés réalisés dans le Master “Territoires, Villes et Santé”.

Ces enjeux de production de connaissances sont le socle de la mission qui m’est aujourd’hui confiée par Médecins sans frontières : comment coordonner un réseau interdisciplinaire d’évaluation et de retour d’expérience pour améliorer les pratiques de l’organisation et l’apprentissage de ses professionnels ?

La géographie de la santé telle qu’enseignée et pratiquée aujourd’hui dans le cadre du master TVS se révèle être une discipline complète, attractive et fort utile pour répondre à des questions sociétales complexes. L’apprentissage de méthodes de recherche mixtes (cartographie, statistiques, analyse d’entretiens), la proximité de la géographie avec d’autres disciplines (ethnographie, sociologie, démographie, épidémiologie, etc) et la connaissance empirique du terrain (observations, lien avec les acteurs locaux, etc) sont des éléments qui participent de la richesse de cette approche. »