Projet tutoré

Au cours du premier semestre de la formation de master 1 et 2, les étudiants doivent réaliser, dans le cadre d’un projet tutoré, un diagnostic territorialisé sur les inégalités de santé.

Pour mieux comprendre ce qu’est le projet tutoré, visualisez le film documentaire “La santé dans la ville” (15 min) réalisé par Zoé Vaillant et l’équipe pédagogique du parcours.

Capturefilm

De 2010-11 à 2014-2015, la thématique traitée dans le cadre des projets tutorés a été celle du dépistage du cancer du sein. Un nouveau cycle a commencé en 2015-16 sur la thématique de la santé de la mère et de l’enfant en partenariat avec le service de Protection Maternelle et Infantile de la ville/département de Paris.

Ce diagnostic constitue un temps fort de la formation, dans le cadre d’un enseignement formant à l’approche géographique de l’observation locale de la santé pour l’aide à la décision. Ce travail cherche à concilier les exigences académiques de la recherche et de la formation universitaires avec les impératifs opérationnels des acteurs et des décideurs.

Il est encadré scientifiquement et pédagogiquement par les 5 enseignants-chercheurs, qui animent et coordonnent le parcours du Master TVS, et produit en 15 semaines entre septembre et février.

Ce travail a pour objectif de montrer comment les inégalités intra-urbaines de santé peuvent être liées à l’organisation, la gestion, l’appropriation des territoires par les acteurs et les habitants à différentes échelles. Ce diagnostic articule cartographie statistique – notamment les visualisations des taux et flux de recours aux soins, de l’implantation de l’offre de soins et des acteurs de la prévention, de la composition socio-économique des quartiers des villes etc. – et observations de terrain sur l’histoire et la morphologie urbaines, rencontres et entretiens avec des acteurs de la ville (prévention et soin, associations d’habitante(e)s etc.), les élus locaux.

La réalisation de diagnostics territoriaux de santé permet de faire comprendre, par l’expérience, la démarche du géographe de la santé que les étudiants s’apprêtent à devenir. Cette expérience sensibilise les étudiants aux multiples déterminants sociaux de la santé et à l’intérêt des approches transversales intégrées en santé. Elle les prépare aux échanges pluridisciplinaires et intersectoriels et leur permet de mieux asseoir leur identité et leur légitimité à intervenir dans le champ des inégalités de santé en tant que géographes de la santé. Ces diagnostics préparent également les étudiants à s’adapter aux situations professionnelles à venir telles que la prise en compte des contraintes notamment le temps de réalisation et restitution d’une étude, la nécessité du travail collectif, ou encore les échanges réguliers avec différents acteurs.

Sur la période 2010-11/2015-16, 6 journées de restitution des travaux des étudiants ont eu lieu à Paris. L’intégralité des diaporamas, posters produits sont mis à disposition de tous, téléchargeables sur un blog élaboré à cet effet : “La santé dans la ville”

2015_02_05_restitution_crif_blog-521 2015_02_05_restitution_crif_blog-261

Ces journées de restitution intéressent chaque année entre 80 et 100 personnes telles que

Des décideurs élus locaux, comme des maires, des adjoints à la santé ou à la politique de la ville

Des acteurs institutionnels de la santé publique, du soin comme ceux des Délégations Territoriales de l’Agence Régionale de la Santé, de l’Institut National du Cancer, de l’Institut National de Veille Sanitaire, de la Direction Générale de la Santé du ministère ou encore des responsables de Réseaux Ville Hôpital, de l’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Egalité.

Des acteurs de terrain des villes, comme des directeurs de services santé prévention, des coordinateurs d’Ateliers Santé Ville, des responsables de la politique de la ville, d’associations de quartiers, de centres sociaux.